Les joyaux du bouddhisme cambodgien s’exposent au musée

Actualités

Toutes les actualités

INFOS # COVID-19

Agendas

Tout l'agenda
image d'illustration de l'exposition Joyaux du bouddhisme cambodgien

Du 15 octobre au 28 février, le musée des Beaux-arts et de la Dentelle va présenter une exposition sur les Joyaux du bouddhisme cambodgien, dont les pièces sont issues de la collection constituée par Adhémard Leclère.

Adhémard Leclère (1853-1917), Alençonnais au parcours atypique - il a été tour à tour ouvrier typographe, correcteur, directeur d'imprimerie et journaliste - a travaillé dans l'administration française, en Indochine, de 1886 à 1910. Passionné par la civilisation khmère, il n'a cessé de collecter traces, objets et témoignages. De retour à Alençon, il a fait don au musée d'un fonds de plus de 1 200 pièces, qui figure aujourd'hui parmi les collections de référence pour l'étude de la culture khmère.

Fonctionnaire colonial aux idées larges et républicain convaincu, Adhémard Leclère avait la double casquette d'administrateur et d'orientaliste de terrain. Immergé dans la culture khmère, ayant appris le khmer et le traduisant, il a contribué à améliorer les connaissances sur la culture ancienne et contemporaine du Cambodge, là où les orientalistes de l'époque ne s'intéressaient qu'à la culture angkorienne.

Une journée d'études samedi 15 octobre

Samedi 15 octobre, l'auditorium d'Alençon a accueilli un colloque sur La Dernière vie du Buddha, organisé par l'institut thématique intedisciplinaire HiSAAR (Histoire, Sociologie, Archéologie et Anthropologie des Religions) de l'université de Strasbourg. Des chercheurs sont venus étudier la collection Cambodge et les objets traitant du bouddhisme cambodgien. L'aboutissement de leur travail était une journée d'études consacrée au prince Siddhartha Gautama, la dernière incarnation du Buddha.

Revoir la journée en vidéo

Des pièces rares présentées au public

Présentée du 15 octobre au 28 février, la prochaine exposition temporaire du musée sera dédiée aux Joyaux du bouddhisme cambodgien. Elle partira sur les traces du dernier Buddha historique et ses vies antérieures. Conservées en réserves à cause de leur fragilité, la plupart des objets qui seront présentés ont été très rarment montrés au public. Deux grandes bannières en coton, représentant des épisodes de la vie de Buddha, feront partie des pièces d'exception.

En complément, pendant la durée de l'exposition, le musée organisera des événements culturels autour du Cambodge et de la culture khmère.

Télécharger le dossier de presse

Retrouvez toute la programmation en lien avec l'exposition